Prix des posters

Prix des posters

Chaque année, à l’occasion du congrès annuel de la SSDV, des prix sont décernés aux meilleurs posters du congrès et aux meilleurs posters dans les domaines de la dermato-allergologie et des génodermatoses. La remise des prix aura lieu lors du Neworking Dinner de la SSDV.

Prix du poster de la SSDV pour les meilleurs posters du congrès

Les trois meilleurs posters reconnus par la SSDV reçoivent respectivement 1’500, 1’000 et 500 francs. Le jury est composé du comité scientifique de la clinique organisatrice.

Ce qu’il faut savoir en bref


Prix de la Fondation Bruno Bloch

La Fondation Bruno Bloch décerne un prix pour le meilleur poster dans le domaine de la dermatoallergologie. Le jury est présidé par le professeur Thomas Kündig.

Le professeur Bruno Bloch a été le premier professeur titulaire de dermatologie et de vénérologie à Zurich (1916 – 1933). Son œuvre clinique et scientifique comprend de nombreuses découvertes qui ont permis des avancées importantes dans le diagnostic et le traitement des maladies de la peau. En son honneur, son épouse a créé en 1935 une fondation dont le but est de promouvoir les activités scientifiques de la clinique dermatologique de l’hôpital universitaire de Zurich.

Ce qu’il faut savoir en bref


Prix de poster Urs W. Schnyder

Chaque année, un poster dans le domaine des génodermatoses est récompensé par la fondation U.W. Schnyder. Le jury est présidé par le professeur Luca Borradori.

Le professeur Urs W. Schnyder (1923 – 2012) est né à Bâle et a étudié la médecine à Berne, Genève et Zurich. En 1965, il a été nommé à la prestigieuse chaire de dermatologie et de vénérologie de l’université de Heidelberg. En 1978, il a répondu à l’appel de Zurich, où il a dirigé la clinique universitaire de dermatologie jusqu’en 1991. Ses recherches se sont concentrées sur l’épidermolyse bulleuse et les ichtyoses, qu’il a mieux caractérisées et dont il a décrit de nouvelles variantes à l’aide de la microscopie optique et électronique ainsi que de méthodes biochimiques et de biologie moléculaire.

En faisant ce don à la SSDV, il souhaitait récompenser des travaux scientifiques et translationnels particuliers réalisés en Suisse dans le domaine des génodermatoses et contribuer ainsi à ce que les dermatologues de Suisse continuent à se profiler dans le domaine des génodermatoses.

Ce qu’il faut savoir en bref